La friche et l'architecte

parkour II

Notre environnement habitable, nous l’aimons,
nous le détestons mais jamais il ne nous indiffère.
Il est comme cela aujourd’hui mais que sera-t-il demain
et qu’était-il hier ? Que se passe-t-il lorsqu’une friche
industrielle se prépare à devenir un lieu d’espace urbain ?
Enjeux climatiques, économiques, surpopulation, comment
l’architecte fait-il face à la friche ?

Notre environnement habitable, nous l’aimons, nous le détestons mais jamais il ne nous indiffère. Il est comme cela aujourd’hui mais que sera-t-il demain et qu’était-il hier?

Que se passe-t-il lorsqu’une friche industrielle se prépare à devenir un lieu d’espace urbain? Enjeux climatiques, économiques, surpopulation, comment l’architecte fait-il face à la friche? Dans ce nouvel opus de PARKOUR, nous découvrons la vision d’un monde rêvé, pour nous tous, par un architecte à la personnalité peu commune. Comment compose-t-il avec le politique, l’écologie et l’aménagement du territoire.

Que deviennent les fantômes des anciens ouvriers et de leurs familles? Quelles sont les contraintes, les anecdotes, les questions des futurs habitants de ce type d’habitat, en prise avec un monde en pleine transformation? Histoire collective, histoire d’un territoire. La grande Histoire toujours confrontée à la réalité de milliers d’autres histoires emplies d’humanité, faites de joies et de drames, d’espoirs et de désillusions.

Un texte mis en scène par Nathalie Grenat, sous forme d’une émission de radio, où l’on assiste en direct à ce moment privilégié où le spectateur est invité à entrer dans l’intimité de la bulle radio- phonique d’un animateur et journaliste au travail.

« Je crois que je n’avais jamais regardé l’architecture autrement que par l’idée un peu simpliste : « C’est beau ou pas ? » Depuis que j’aborde ce sujet j’ai un regard différent et donc, je me questionne, mais avec une curiosité de novice, un regard sensible, je n’ai pas d’autres compétences en la matière. C’est un sujet qui m’inspire des histoires, qui devient l’argument pour parler d’autres histoires. » Gérald Dumont.

Pour l’écriture de ce texte Nathalie Grenat et Gérald Dumont ont pu rencontrer plusieurs interlocuteurs et s’inspirer des témoignages des architectes Peter Swinnen (Belgique), Philippe Nathan (Luxembourg), Étienne Régent (France), de la responsable du musée et appartement témoin de la « Cité Radieuse » de la Ville de Briey (œuvre du Corbusier où 339 appartements ont été aménagés dans les années 1960) mais aussi des ouvriers et familles qui ont vécu les grandes transformations d’un site, d’une friche en espace d’habitat urbain, au Luxembourg et dans la Vallée de la Fensch (rencontres avec l’équipe du Parc du haut-fourneau U4 d’Uckange, association MECILOR, FerroForum…). Toutes ces rencontres et témoi- gnages ont nourri l’écriture de « La Friche et l’Architecte (Parkour II) ».

Théâtre K.

conception, texte et interprétation Gérald Dumont
conception, mise en scène et voix off Nathalie Grenat
création lumière Philippe Catalano
construction du décor Franck Roncière

coproduction Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette) et Théâtre Transversal (Avignon)

avec le soutien du phénix scène nationale pôle européen de création (Valenciennes), de la MJC d’Audun-le-Tiche, de la Région Hauts-de-France, du Conseil Départemental du Nord et de la DRAC Hauts-de-France